Enceintes connectées : la CNIL publie un guide des bonnes pratiques

Enceintes connectées : la CNIL publie un guide des bonnes pratiques

Une enceinte intelligente trônera-t-elle sous votre sapin cette année ? Accessoires high-tech en vogue, l’utilisation de ces enceintes n’est pas sans risque pour la sécurité des données des utilisateurs.

Dotées d’un haut-parleur et d’un micro qui intègre un assistant vocal, les enceintes connectées répondent aux questions, communiquent la météo, le cours de la Bourse, lancent la musique, mettent à jour l’agenda… Seulement, pour effectuer toutes ces tâches, l’enceinte, en veille permanente, enregistre des conversations et stockent des informations dans le cloud.

La CNIL a publié le 5 décembre 2017 un guide de bonnes pratiques afin de sensibiliser à l’usage de tels appareils, notamment en présence d’enfants dans le foyer.

La CNIL recommande ainsi de :
– Encadrer les interactions des enfants avec ce type d’appareils (rester dans la pièce, éteindre le dispositif lorsqu’on n’est pas avec eux) ;
– Couper le micro / éteindre l’appareil lorsque l’on ne s’en sert pas où lorsqu’on ne souhaite pas pouvoir être écouté ;
– Avertir des tiers/invités de l’enregistrement potentiel des conversations (ou couper le micro lorsqu’il y a des invités)
– Vérifier que l’enceinte est bien réglée par défaut pour filtrer les informations à destination des enfants.

La CNIL alerte les utilisateurs sur le fait que les informations collectées par l’appareil sont susceptibles de venir enrichir leur profil publicitaire.

La recommandation de la CNIL est disponible dans son intégralité ici : https://www.cnil.fr/fr/enceintes-intelligentes-des-assistants-vocaux-connectes-votre-vie-privee

 

Informatique

Informatique

Le Cabinet assiste ses clients (prestataires informatiques et leurs clients) dans la rédaction et la négociation de tous contrats informatiques (contrats de développement de logiciels ou de sites web, contrats de licence et de maintenance, contrats de services cloud, contrats de services SaaS, contrats d’infogérance, SLAs…) ainsi que dans le cadre d’audits de licence.

Parce que les projets informatiques sont souvent sources de litiges (retards, dépassement de budget, malfaçons), le Cabinet vous conseille dans la contractualisation et le suivi de vos projets complexes (outsourcing informatique) et ce, à tous les stades de développement : appel d’offres, choix de l’architecture contractuelle, négociation et rédaction de contrats. Le cas échéant, le Cabinet défend vos intérêts à l’occasion de précontentieux et de transactions ainsi que devant les juridictions civiles et commerciales dans le cadre d’expertises judiciaires notamment.